mode avion 5G

La fin du mode avion grâce à la 5G

Fini le « mode avion » : les téléphones portables peuvent enfin être utilisés en vol. L’Union européenne réservera des fréquences pour la nouvelle téléphonie 5G afin que les voyageurs puissent utiliser leur téléphone portable à bord sans restriction.

Éteignez vos téléphones ou mettez les en mode avion

Ceux qui prennent l’avion le savent, dès la montée à bord, il est demandé de mettre les smartphone en mode avion. Dès lors impossible de passer un appel ni même de recevoir un SMS. Et bien réjouissez-vous, bientôt il sera possible de téléphoner dans les avions grâce à la 5G.

La 5G permettra d’offrir des services innovants aux personnes et des opportunités de croissance aux entreprises européennes.

Téléphoner en avion mais pas seulement à certaines conditions

La Commission européenne va activer une bande de fréquences spécifique pour l’utilisation de la 5G, en veillant à ce qu’elle n’interfère avec aucun des appareils électroniques de l’avion, de sorte que les voyageurs pourront garder leur téléphone portable allumé à tout moment. Toutefois, ceux-ci ne fonctionnent qu’à basse altitude et uniquement si les conditions météorologiques sont favorables. En outre, le commandant de bord pourra ordonner à tout moment l’extinction des téléphones portables s’il le juge opportun.

Mais ce n’est pas parce qu’il sera possible d’utiliser son téléphone portable dans l’avion qu’il sera gratuit. Les compagnies de téléphonie mobile et, le cas échéant, les compagnies aériennes exigeront une redevance spéciale, car les réseaux au sol de plusieurs pays peuvent être utilisés pendant la connexion, ce qui entraîne des frais d’itinérance. En outre, les compagnies aériennes devront réaliser un investissement considérable pour installer les équipements permettant de connecter les réseaux mobiles au sol aux avions en vol par satellite.

La 5G présente-t-elle un danger pour les avions ?

Les différentes administrations chargées de la sécurité aérienne en contact avec les autorités européennes travaillent depuis 2 ans pour éviter que les fréquences sur lesquelles fonctionne la nouvelle génération de téléphonie mobile peuvent interférer avec la fréquence utilisée par les avions pour mesurer leur altitude, ce qui peut entraîner des accidents catastrophiques. Il n’y a donc pas de danger d’interférence car les marges de fréquences sont plus larges.

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a étudié la question lors de diverses réunions de leurs groupes de travail et ont produit plusieurs rapports pour s’assurer que lorsque la 5G se généralisera, il sera pleinement garanti qu’elle n’interférera pas avec les systèmes de sécurité des avion

 


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *